Banda Mbugbu 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur : 21 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    41 cm.
  • Poids : 
    268 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, rotang.
  • Pays : 
    Centrafrique, Soudan du Sud, République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Banda.
  • Ethnies : 
    Mbugbu,Yakpa, Wada, Gbodo.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Ventes enchères Tours.France.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    African métal implement, p 28.
    The cutting edge p 70/71.

Synopsis

Styles ethniques et affiliation du peuple Banda.

Cette province est située entre les longitudes 18° et 24° est et les latitudes 4° et 9° nord, se trouvant principalement en République Centrafricaine mais aussi en partie dans le nord-ouest de la R.D du Congo.
Au nord-ouest se trouvent des basses terres sèches et ouvertes ; le centre et l’est sont plus élevés, avec une savane légèrement boisée ; et le sud est boisé avec quelques poches de forêt dense.

D’un point de vue stylistique, la lame en forme de Z domine, hormis une forme connue en Y chez les Vidri et les Yakpa.(H)

La majorité des peuples de la région sont des descendants de Banda ou sont de descendance ou d’influence Banda, mais l’identification tribale exacte est risquée et controversée.

La règle empirique de Westerdijh est que les lames en Z avec une lèvre « ou excroissance en pointe » entre les deux ailes (voir les exemples A et B) sont originaires de l’est, alors qu’à l’ouest les lames étaient sans lèvre.

A contrario, l’exemple C est attribué aux Vidri et l’exemple D aux Mbugbu, tandis que l’exemple F proviendrait des Yakpa : toutes ces lames sont sans lèvres et originaires de l’est.

Le nom générique des lames de jet dans la région est « ondo ».

Descriptif de l'objet

Une excroissance triangulaire pointue prend naissance au centre des deux lames du haut, alors que celle de la base n’a pas cette excroissance.

La pointe extérieure haute a un angle plus marqué, ce qui lui confère une impression plus agressive.
Un resserrement de la tige centrale lui donne une esthétique plus affinée.
La lame possède une ciselure profonde sur toute la surface à environ 1 centimètre du bord qui redessine l’arme à l’intérieur y compris sur l’ergot du bas.

Deux petits triangles hachurés sont présents en face l’épaulement extérieur de la pointe sommitale.
La poignée est habillée d’un morceau en fibre naturelle de rotin assez épaisse qui n’est pas d’origine.

@ll@n