Banda Togbo 1

Fiche technique

 
  • Taille
    Largeur : 20 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    42 cm.
  • Poids : 
    325 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, fibres végétales.
  • Pays : 
    Centrafrique, Soudan du Sud, République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Banda.
  • Ethnies : 
    Togbo, Yakpa, Mbugbu, Wada, Gbodo.
  • Période estimée : 
    Années 1900.
  • Autres informations :
    Ventes enchères Lyon.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Kipinga P 115.
    Couteaux de jets ou la collection 
    d’un peintre groupe 9.
    De fer et de fierté P 108.
    The Cutting Edge p 62/63.
 

Synopsis

La guerre chez les Banda : 

La guerre chez les Banda joue toujours sur la surprise.
Le village qui attaque part à travers la brousse sans faire de bruit, sans parler, sans allumer de feu jusqu’à quelques kilomètres du village que l’on veut surprendre.

Les guerriers campent dans l’obscurité tout en montant la garde, et à l’aurore, ils attaquent en faisant un vacarme assourdissant pour effrayer l’adversaire, boucliers et lances en avant.
Ce n’est pas le chef qui dirige l’attaque, celui-ci reste toujours en arrière et désigne un homme pour le remplacer.
Par contre, le chef n’est pas propriétaire du butin mais il choisit ce qu’il veut.

Ceux qui commettent l’erreur de cacher le butin ou de le voler sont passibles de la peine de mort.
On ne rend jamais les otages.
Celui qui prête son bouclier a droit à la moitié du butin de l’emprunteur.
Il paraît que l’on a signalé le même fait chez les Arabes pour les prêts de chevaux.

Guerrier Banda, couteaux de jet Togbo 1910.

Descriptif de l'objet

 

Ce beau couteau de jet nous vient de Centrafrique, du peuple Banda, certainement forgé par les Mbugbu, mais pour les Yakpa, les Togbo etc.
Il est même probable que les Mbugbu n’étaient pas les seuls fabricants, certains de ces modèles étaient repris chez les Sango, yakoma ou Ngbandi.

Ce couteau est assez épais, bien rigide ; les pointes de cette arme se terminent en forme de champignon, parfois de disque.
Des essais de jets ont été faits et il s’avère que ce type de couteau aurait une portée plus longue que des couteaux classiques.
Cela serait dû à la forme de ses pointes.
Les ciselures sont profondes avec de beaux décors redessinant la forme de l’arme sur la face bombée.
La forge est meilleure et plus affinée.
La poignée est classique, entourée d’une tresse de fibre végétale de type rotang.

@ll@n