Banda Yakpa Wada 1

Fiche technique

 
  • Taille
    Largeur : 31 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    48 cm.
  • Poids : 
    252 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, cuir.
  • Pays : 
    Centrafrique, Soudan du sud, République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Banda.
  • Ethnies : 
    Yakpa, Wada, Gbodo.
  • Période estimée : 
    Années 1880-1900.
  • Autres informations :
    Ex collection Éric Claude..
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Ferronnerie d’Afrique centrale,
    H. Westerdijk p 74, n° 12.
    Les couteaux de jet du sud,
    Luc Lefebvre.
    Vol 2 p 78 N° 207.
 

Synopsis

 

Cannibalisme chez les Banda 1

Le cannibalisme est le fait de manger un être de sa même espèce.
Un chien qui mange un chien, c’est du cannibalisme ; il en va de même pour un être humain.
Sauf que l’on est soi-disant civilisé : un humain qui mange un humain, c’est interdit car socialement on n’accepte pas qu’un humain en dévore un autre.
Pour les animaux on ne s’en préoccupe pas.

Aussi, lorsqu’on découvre au XIXème siècle, durant la colonisation de l’Afrique, que certaines tribus sont anthropophages, par besoin ou par rituel, on estime, nous, les occidentaux prétendument civilisés, que ces tribus sont des peuplades primitives semblables à des animaux… (On n’a pas peur des mots au XIXème siècle.)

Arrivés sur le continent africain, les ethnologues français, belges ou anglais sont surpris, c’est le moins qu’on puisse dire, par les pratiques anthropophages de certaines tribus.

Rapidement, les « scientifiques » vont les assimiler à des animaux et en faire toute une propagande.

 

 Ethnies Yakpa, Wada, Gbodo, Mbugbu,  du peuple Banda. Réf Westerdijk

 

Descriptif de l'objet

 

Couteau de jet en forme d’Y, le seul type de couteaux connus de cette forme pour le peuple Banda.
Cette forme de lame a une pente d’affutage sur tout le pourtour y compris l’ergot du bas.

La partie de prise en main est habillée d’un morceau de cuir qui n’est pas d’origine, mais ancien malgré tout.
La face avant est légèrement bombée, mais présente un méplat central sur toute la surface non en pente.
Cette surface plane est entourée d’une ligne ciselée sur tout son pourtour, y compris l’ergot, cela à environ 1 centimètre du bord extérieur de l’arête du tranchant.
La face arrière est relativement plate, la forge est ancienne.

Chaque pointe présente un ergot en épaulement, un peu comme une pointe de flèche.

@ll@n