Budu 5

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 20 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    44 cm.
  • Poids : 
    548 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies :
    Budu, Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Ex collection belge.
    Ex collection Éric Claude.
    Salle des ventes Paris Drouot.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Tribal monographs vol 1/ n° 3, p 44.

Synopsis

Les Budu de Wamba 1


Ce peuple appartient au groupe ethnique soudanais.

Ils vivent au nord de la République Démocratique du Congo, plus précisément sur le territoire de Wamba.
Un territoire de 10 305 km2 sur  les collectivités de Bafwakoyi, Bafwangada, Balika-Toriko, Balika Ateru, Mahaa, Makoda, Malamba, Wadimbisa, Mabudu Malika, Mabudu Mabyeru, Timoniko, Mangbele.

Les Budu ont une conception de la vie humaine en tant que force, « Angu ».

On existe seulement si on est fort physiquement, spirituellement et/ou matériellement (pas nécessairement l’argent, mais le reste des biens tels que  terres, champs, maisons, volailles…) Tous ces éléments constituent donc la force de l’être Budu.
Dans son langage quotidien, il y a plusieurs expressions qui le démontrent.
En voici quelques-unes : “Guwe/moyi ngiina an’angu” : cet homme/cette femme est fort(e)…
“Taa yenabaa angu”: la faim dépasse ma force… “Taa ye onkyepo yenabaa angu”: l’envie de l’alcool dépasse ma force, comme pour dire j’ai très envie de boire de l’alcool…
“Mombi ngiina ontoma woo bebe wamobaa  angu” : cette personne de mauvais cœur a dépassé sa force (c’est une mauvaise personne)…
“Mwana ngiina onabaa angu”: cet enfant dépasse ma force, ça veut dire qu’ il n’est pas obéissant … “Nagyeya yenabaa angu”: la pauvreté/crise dépasse ma force…
“Egyagya yenabaa angu” : la joie surpasse ma force c’est-à-dire : je suis très content… “Eme pepe Kendanaka yenabaa angu”: les promenades surpassent ma force c’est-à-dire je me promène trop…“Owe, Umongu wonabaa angu” : toi, la parcimonie surpasse ta force, synonyme de : tu ne partages pas, tu économises à outrance etc.

Bref, dans les situations positives comme négatives il existe l’idée de la force.

Texte de DEGOT Léonard (à suivre dans Budu 6).

 

Descriptif de l'objet



Ce beau et grand couteau faucille nous vient des Bubu avec forte influence Mangbetu sur la poignée.
Cette poignée en ivoire représente une figure anthropomorphe d’homme avec cette dolichocéphalie caractéristique des Mangbetu, comme d’ailleurs chez leurs voisins ethniques Budu et Azande du sud.
Le visage est altier, fier et royal.

Cette arme hiérarchique appartenait sûrement à un chef, un notable important, à moins que ce ne soit une commande spéciale pour un colon.

La coiffe représentée est généralement cylindrique et faite de roseau très serré, ornée de plumes de perroquet avec parfois une touffe du même plumage au-dessus.
Elle est faite pour les rois, chefs de clan avec tous les apparats en cuivre qui vont avec les attributions.

La lame est tout à fait dans le style de forge des Budu, assez effilée, resserrement central de la partie arrière vers l’intérieur, affutée sur tout le pourtour et une belle avancée de la pointe vers l’extérieur.
La partie centrale de la lame est plus épaisse et plus foncée, la base va en s’élargissant pour se rétrécir vers la base de la soie au-dessus des deux excroissances symétriques.
Juste avant l’entrée dans la poignée, on voit un écrasement par forgeage formant un épaulement sur une face.

@ll@n