Chamba 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 42 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    41 cm.
  • Poids : 
    620 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé.
  • Pays : 
    Nigéria.
  • Peuple :
    Chamba.
  • Ethnies : 
    Chamba.
  • Période estimée : 
    Années 1930-1940
  • Autres informations :
    Ex collection Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Islamic and native weapons, of colonial Africa,
    1800-1960, Anthony C. Tirri p 506.

Synopsis

Sceptres, monnaies


Les Chamba constituent une population d’Afrique de l’Ouest, surtout présente au Nigéria et dans le nord-ouest du Cameroun, dans la région du Grassland.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benué au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquête des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria.

En Afrique, bien avant la période coloniale, les paiements n’étaient jamais effectués en pièces de monnaie.
Les transactions se faisaient au moyen de graines, de cauris, de perles, de bétail, de noix de kola mais aussi de métaux, le fer de préférence.

Ces monnaies dites primitives ou de troc servaient de valeur lors d’échanges commerciaux et sociaux
En particulier pour les dots, mais ils pouvaient également constituer des objets de parade, de cérémonie rituelle, de danse ou des armes.

La variété de ces formes métalliques est vaste, et celles-ci prennent parfois l’allure de sculptures non figuratives particulièrement esthétiques.

 

Descriptif de l'objet

 

Sceptre rituel de danse pour l’ethnie Chamba en forme d’oiseau à long bec courbe avec une huppe sur l’arrière de la tête.

Cette arme sceptre est composée de quatre parties assemblées ensemble.
Le corps est composé sur une base cylindrique
s’aplatissant pour finir sur une tête de forme triangulaire.
Dans cette tête fendue dans l’épaisseur, vient se loger une lame courbe à épaulement central décalé serti à l’intérieur par pincement.

A l’angle opposé une pièce en forme de huppe est sertie de la même manière, mais cette fois-ci sur le triangle.

Et pour finir le quatrième élément est enroulé à la base du corps sous la prise en main, en laissant ressortir une virgule à boucle.

La partie triangulaire de la tête est ciselée de décorations en flash ainsi que la huppe en boucle, ceci recto-verso.
La lame est ciselée sur son axe central, épaulé, d’une ligne brisée en flashs également sur les deux faces.

@ll@n