Fur anglo égyptien 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 16 cm. 
  • Hauteur :
    40 cm.
  • Poids : 
    184 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, cuir et peau de reptile.
  • Pays : 
    Soudan anglo égyptien.
  • Peuple :
    Tubu.
  • Ethnies : 
    Fur.
  • Période estimée : 
    Années 1880-1920.
  • Autres informations :
    Ex collection Éric Claude.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Couteaux de jet ou la collection d’un peintre.g7.
    The African throwing knife p169 planche SP VI.

Synopsis

Le Soudan anglo-égyptien 1


Ce type de lame est un parfait exemple de l’esthétique soudanaise.
Elle se distingue totalement de toute arme issue d’une autre culture ou période de l’histoire mondiale.
Manifestement ces lames n’ont jamais été destinées à servir d’arme, la fantaisie et l’impraticabilité semblent avoir pris le pas sur l’utilité
.

Il existe de nombreuses hypothèses quant à l’usage de ces lames.
Peter Westerdijk décrit ce style comme étant dans le domaine cérémoniel, et je suis tout à fait d’accord avec lui.
Sceptres cérémoniels, ces armes ne sont pas très coupantes, pas très lourdes ; pour des cérémonies ou des danses, elles sont parfaites.

Certaines sont ornées, en plus de nombreuses ciselures, d’insertions de cabochons en cuivre ou laiton, ce qui tente à penser qu’elles pouvaient également servir de sceptres hiérarchiques.
Les poignées étaient souvent habillées de peaux de reptile ou de  sauriens.

Les informations historiques sont extrêmement rares, voire totalement absentes, et nous devons donc déduire la signification des quelques données dont nous disposons.
Par exemple, on sait que l’armement des Nuba du sud-est du Kordofan, qui habitent les montagnes du même nom, est purement cérémoniel.

La plupart des spécimens de ce type ont été obtenus en Egypte ou au Soudan anglo-égyptien, principalement au cours des deux dernières décennies du 19ème siècle.
(Westerdijk, The African Throwing Knife, 1988).

Une note pertinente ici, Westerdijk a mentionné comment « la surface brillante est souvent nettoyée de la calamine de fer au moyen d’une lime, qui a laissé des marques claires sur le fer ».
Sur toutes celles qui vous sont présentées, on retrouvent ces marques. 

 

Descriptif de l'objet


Ce couteau de jet de cérémonie et de taille moyenne nous vient du Soudan de chez les Fur.

Le corps de ce couteau est décalé en escalier par rapport à l’axe de la poignée en partant de l’ergot du bas.

Deux autres ergots à peu près au milieu de lame, l’un montant et l’autre descendant, puis le haut fendu en deux, écarté pour former deux pointes courbes dont une des pointes vers le haut et l’autre descendant en courbe.

La surface est entièrement ciselée, recto-verso de décors typiques à l’ethnie, formés de traits et de points.
La poignée est habillée de cuir et de peau de reptile, elle se termine en bout plat et arrondi, où je pense, il y avait une boucle de fixation maintenant disparue.

Couteau de cérémonie pas très courant et très prisé par les collectionneurs.

@ll@n