Gbaya 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 12 cm. 
  • Hauteur :
     65 cm.
  • Poids : 
    485 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, cuivre, cuir.
  • Pays : 
    Gabon, Cameroun, République Centrafricaine et Congo Brazza.
  • Peuple :
    Gbaya.
  • Ethnies : 
    Bumali, Biyanda, Bangando,
    (Manza, Yangere, Kaka).
  • Période estimée : 
    Années 1880-1920
  • Autres informations :
    Vente enchères Orléans, ancienne collection française..
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Panga na visu p 98.
    Fatal beauty p 222.
    Kipinga p 174 et 185.
    Les couteaux de jet du nord
    Luc Lefebvre.p 85 et 90.

Synopsis

Gbaya : usage des armes


Les lames de ces couteaux sont forgées avec le perfectionnisme qui caractérise les forgerons Gbaya.

Ils font partie d’une série avec des terminaisons supérieures différentes, comme celle-ci qui vous est présentée, ou plus anguleuse, ou encore en arc-de-cercle, habillée d’insertions de cuivre ou de laiton, comme vous allez le découvrir un peu plus loin.
Ces couteaux, souvent assez lourds, n’étaient en principe pas jetés, mais plutôt utilisés comme des armes faucilles.
Cependant ils n’étaient pas utilisés par les Gbaya seulement, mais également par d’autres groupes ethniques comme les Pomo de la République du Congo, vivant principalement le long de la rivière Sangha (ssanga), qui parlent la langue bantoue.

Les Boumali, (Bumali), de langue bantoue également, vivant en Afrique Centrale dans la république du Congo, le long de la rivière Sangha aussi et à l’est du Cameroun, vers le village de Malapa.

Les Djem, une population bantoue d’Afrique Centrale établie dans le sud du Cameroun, au nord de la Guinée équatoriale et au nord du Gabon, également au Congo.
Ils font partie du groupe Béti et sont apparentés aux Fang dit Pahouin.

Les Maka, (Makka) sont une population Bantoue d’Afrique Centrale vivant au sud du Cameroun, au nord de la Guinée équatoriale et au nord du Gabon.

 

Guerrier Gbaya avec leur différents couteaux de jet. « Village de Gakourou » (M CLOZEL
L
e tour du monde, de la Sangha à la Wom, 1886.)

Descriptif de l'objet


Ce modèle de forme différente est très peu courant et très recherché, il peu être considéré comme un des derniers types de couteaux de jet de cette région.

D’autres modèles existent mais avec poignée en bois, donc certainement pas pour être lancés.
Cette lame est forgée avec une arête centrée sur le corps, légèrement courbe jusqu’à l’éperon avec un dos de lame épais ainsi que l’éperon.

La partie courbe de la tête présente une partie plus large sur l’arrière de la courbe en angle franc.
Cette partie plus large comprend trois lignes de renforts en relief avec une belle insertion de cuivre en son centre.
L’autre face de l’arme est plate, très légèrement concave sur la partie du corps, marquée par le travail de forge en renfort de la face avant..
La poignée est magnifiquement bien tressée, habillée de lanières de cuirs et se termine par une boucle de forge fermée. 
Très belle arme ancienne de notable.


@ll@n