Mangbetu 2/1 Ivoire/L

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 18,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     36 cm.
  • Poids : 
    511 grammes.
  • Matériaux : 
    Laiton, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais
  • Ethnies : 
    Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1890 -1920
  • Autres informations :
    Ex collection belge.
    Ex collection Edgar Hope.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Beauté fatale Jan Elsen p 190.
    Tribal arms monographs vol 1/n°3 p 34.

Synopsis

Céramique


Toutes les femmes savent comment fabriquer les pots ordinaires, mais les plus élaborés sont fabriqués par des femmes expertes dans ce domaine.
Les décorations des pots et des jarres ordinaires sont réalisées par un dispositif mécanique.

Le négatif du motif désiré est découpé de telle manière dans un morceau de bois qu’en le roulant sur l’argile blanche et molle on obtient un motif.

D’autres dispositifs sont des matrices régulières à l’extrémité desquelles le motif est découpé ; ou encore, des fibres sont enfilées de telle sorte qu’en les roulant sur l’argile encore molle, elles laissent la décoration désirée.

Une grande partie de ce travail est effectuée à la main ou doit être ajustée par la suite.
Ils sont ensuite noircis au feu.
Les Mangbetu en ont en abondance et n’attachent qu’une faible valeur au genre ordinaire.

 Les pots utilitaires trouvés dans toute la région étaient décorés de manière plus ou moins élaborée.
Les styles de poterie se sont répandus dans toute la région, les formes complexes hautement brunies du nord s’étendant vers le sud à partir de Niangara.
Les pots Mangbetu, Zande et Barambo de cette période présentent de nombreuses similitudes de forme et de surface, ce qui suggère que les styles, les potiers ou la poterie elle-même se sont répandus dans toute la région.
Lang a rassemblé des pots de tous ces peuples présentant des formes multi chambres similaires et des surfaces noires hautement brunies, texturées par l’incision et la pression des doigts.

                                           Femmes Mangbetu

Descriptif de l'objet

 

Rarissime trumbash Mangbetu du 2ème groupe, avec la lame en laiton et poignée en ivoire.
La lame a été restaurée, sur la pointe anciennement cassée.
La lame est épaisse, les deux trous sont bien circulaires, le début de nervure est épais.
La rainure bien marquée sur l’angle avant avec les deux excroissances à facettes donne une rigidité exceptionnelle.
Deux ergots à facettes coniques, également sur la tranche arrière
Le manche est long, en ivoire satiné par le temps et la prise en mains et agréable.
Ce type de couteaux est assez rare est très recherché.
C’est sans contestation une arme hiérarchique de chef ou de notable.

@ll@n