Mangbetu Atypique 1 Ivoire

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 21,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     35 cm.
  • Poids : 
    585 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies : 
    Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1930
  • Autres informations :
    Intermédiaire Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Tribal arms monographs vol 1/n° 3 p 44.
    White gold ivory sculpture in Congo vol 8. P 180.

Synopsis

L’art des Mangbetu


L’allemand G. Schweinfurth, premier explorateur européen à être reçu à la cour du roi Munza en 1870, fut surpris par les remarquables capacités architecturales et artistiques des Mangbetu.

La majeure partie de leur art date de la deuxième partie du 20ème siècle, et touche plus aux objets usuels, tels que les armes, les poteries, les pipes, les instruments de musique et autres.
La statuaire était très en minorité ; quant aux masques, on n’en parle pas.
Ils avaient de très bons forgerons, extrêmement doués.

Les objets qu’ils fabriquaient étaient souvent ornés de figures anthropomorphes facilement reconnaissables par l’élongation de la tête, de leurs coiffures ainsi que des peintures et scarifications corporelles.

Ils travaillaient également très bien l’ivoire, par exemple les trompes faites dans les défenses d’éléphant, les poignées d’armes, les épingles à cheveux et toutes autres ornementations

  

                            Deux autres modèles Mangbetu à têtes janus Groupe 2
 
                                          Grande trompe Mangbetu en ivoire.

Descriptif de l'objet

 

Ce couteau présenté, de fabrication Mangbetu, est certainement une variante située entre le type 1 bien connue et le type 2.
On retrouve les caractéristiques des deux modèles.
Tout d’abord la ligne médiane complète de la lame de type 1, ensuite les excroissances de part et d’autre de la lame.
Une ligne puissante et un mouvement arrière du type 2.
La poignée est en ivoire d’éléphant, sculptée d’une tête dolichocéphale anthropomorphe Mangbetu.
Beau travail de sculpture, qui nous dirige vers une arme de parade pour un chef, ou un notable.
Il se peut également que ce couteau soit une commande ou un cadeau fait à un colon, pour service rendu.
Ce qui expliquerait que la lame soit si propre et certainement faite d’un acier européen de récupération ou d’importation.
La poignée à une belle patine satinée.
L’arme est lourde et massive.
 
@ll@n