Marghi 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête :
    15 cm. 
  • Hauteur :
     70 cm.
  • Poids : 
    925 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, fibre naturelle et cuir.
  • Pays : 
    Nigéria, Cameroun.
  • Peuple :
    Mafa « Kirdi ».
  • Ethnies : 
     Marghi, Guduf, Lamang.
  • Période estimée : 
    Années 1920-1930
  • Autres informations :
    Ex: Collection Luc Lefebvre.
    Ex: Galerie Mignot.
    Collection Mémoire-Africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté p 71.
    Panga na visu p 69.
    Couteaux de jet, collection d’un peintre, groupe 3

Synopsis

    Les Marghi.

À l’est des Mafa-Matakam, en territoire nigérian, se trouvent les Marghi.

Ils représentent un niveau de peuplement encore plus ancien et forment un grand peuple dans la plaine de Yedseram, contre lesquels s’acharneront plus tard les expéditions du Bornu.

D’après certains écrivains, dès le 13ème siècle, les Marghi tenaient, au sud des plaines de Dikoa, tout le pays montagnard du Mandara jusqu’aux collines de la Gondola.

Ils semblaient autochtones, historiquement parlant.

Ils n’ont aucun souvenir de migration ancienne et on les y retrouve encore aujourd’hui.

Les montagnards Marghi font partie du groupe Kirdi.

L’appellation Kirdi désigne des groupes nombreux non islamisés ou non christianisés installés entres les rives du Logone, du mont Mandara et de l’Adamaoua.

Beaucoup pratiquent la culture en terrasse de plusieurs variétés de mil, permettant des récoltes échelonnées.

Ils pratiquent également l’élevage à l’étable avec apport d’eau et de fourrage.

L’organisation sociale découle du lignage, la famille patriarcale en étant le noyau essentiel.

Descriptif de l'objet

Ce grand couteau de jet nous vient des Marghi, faisant partie du groupe Kirdi du mont Mandara côté Nigéria.

La forge est belle et ancienne, d’une seule pièce en ce qui concerne le corps et la tête, l’éperon central est rapporté.

Le corps et l’éperon sont de section triangulaire avec une belle arête sur la face bombée.

La tête est martelée jusqu’à former cette crête magnifique qui surplombe l’ensemble.

L’arrondi inférieur de cette crête est renforcé par un rebord sur épaissi se terminant par une excroissance cylindrique relevée en extérieur.

Ce couteau se nomme « mbérembére ». La face arrière est plane comme il se doit.

La poignée est habillée de fibres végétales recouvertes de lanières de cuir tressées d’une très belle patine.