Matakam 3

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 19,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     56 cm.
  • Poids : 
    580 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé.
  • Pays : 
    Cameroun, Nigéria.
  • Peuple :
    Mafa.
  • Ethnies : 
    Matakam-Mafa,  groupe Kirdi.
  • Période estimée : 
    Années 1930-1950
  • Autres informations :
    Ex collection Française.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté p.68-69.
    Blade of beauty death, p.12.
    Les forgerons Mafa (André-MPodlewski).

Synopsis

Les forgerons et la fusion

Les Mafa disaient que là où un ngoelda (forgeron) aura été enterré, on trouvera du minerai, alors que si c’est un vavaï (non forgeron) on ne trouvera que de la terre ocre. A cette époque le minerai était ramassé dans le sable de certains ruisseaux par les femmes et enfants du forgeron. Ce minerai mélangé à du charbon de bois était introduit dans le »gueulard  » de haut fourneau fabriqué en terre.  Après fusion ils récoltaient de gros cocons remplis d’une infinité de petites billes du précieux métal. Ces petites billes étaient ensuite martelées jusqu’à en faire des barres de fer légèrement renflées aux extrémités qui pendant longtemps ont également servi de monnaie d’échange sur les marchés. Alors ensuite pour se mettre au travail et mettre toutes les chances de son côté pour réussir une bonne fonte, le fondeur doit s’abstenir de toute relation sexuelle la veille de la fusion. Il doit trouver un surcroît d’énergie et consommer certains aliments, comme le cœur d’une panthère ou une boule de mil dans laquelle on a broyé certaines plantes comme le madjak sak très utilisées contre les sorciers.

Pour conjurer le mauvais sort on aura inséré dans le haut fourneau et les tuyères certaines plantes : djiguidif, bouldoum, mbokom, medjéwel et bien d’autres. Bien entendu, il ne faut pas oublier le sacrifice d’usage : tuer un poulet pour remercier le dieu en versant le sang sur le haut fourneau. En outre, il faut vider quelques calebasses de bière de mil pour se préserver de l’effet de certaines plantes mises dans le haut fourneau ainsi que de la chaleur. Les hauts fourneaux ne marchent que pendant la saison sèche, de novembre à juin à cause de l’humidité. Ils sont installés bien à l’écart des habitations ; par contre la petite construction (on y entre à genoux) qui abrite la forge est plus proche. Il s’agit d’une case très basse et un peu plus large, les murs sont constitués de gros blocs de pierre juxtaposés de manière à laisser des jours permettant l’aération nécessaire.

Homme-Mafa-Matakam

Jeunes filles Matakam.

fille-Matakam

Hommes Matakam.

Descriptif de l'objet

Ce grand couteau de type jet est assez tardif, il est ciselé des deux côtés, on le nomme donc  » Sengésé « . La tige est bien droite et les deux courbes se trouvent dans l’alignement.Les décors sont ciselés de traits en flachs recto-verso mais pas identiques dans la représentation des dessins. La section de la tige est assez épaisse, l’ergot de fixation est présent et la boucle forgée en bas également.

L’arme est lourde et massive avec de belles marques de forges.

@ll@n