Matakam Paduko 3

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête :
    26 cm. 
  • Hauteur :
     64 cm.
  • Poids : 
    908 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé.
  • Pays : 
    Cameroun, Nigéria.
  • Peuple :
    Mafa.
  • Ethnies : 
    Mafa-Paduko.
  • Période estimée : 
    Années 1940-1960
  • Autres informations :
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté, p 68/69
    Blades of Beauty death, p 12.
    Les forgerons Mafa (André-M Podlewski)

Synopsis

    Consécration d’une forge.  

Si un jeune forgeron désire s’établir dans une habitation autre que celle de son père, avant de commencer à forger, certains rites devront être accomplis.
Son père devra tracer sur le sol l’emplacement de l’habitation et de la forge.
Une fois les constructions achevées, la femme et les enfants du jeune forgeron doivent passer une première nuit dans l’habitation.
Puis le jeune forgeron vient s’installer avec sa famille.
Il prépare alors de la bière de mil et fait prévenir son père.
A son arrivée, le jeune lui donne un coq que le père va tuer dans la case cuisine.
Puis il part mettre un peu de sang de ce sacrifice et un peu de bière de mil au-dessus de l’entrée de chacune des cases.
Le lendemain le père revient et c’est une chèvre qui est sacrifiée mais cette fois devant la case du forgeron (dzaoudzou).
Puis à nouveau le père répand un peu de sang au-dessus de l’entrée de chacune des cases.
Le troisième jour, le père revient et le fils lui remet un poulet et une plante nommée « madjaf mamal »que le père met en terre près de l’entrée de la forge.
Ensuite, il tue le poulet sur le seuil de la forge et y pénètre enfin pour verser un peu de sang de ce dernier sacrifice sur tout le matériel de la forge.
Ceci fait, il allume le premier feu, y met un morceau de fer, le frappe symboliquement d’un premier coup sur l’enclume et le trempe dans l’eau.
– Le fils pourra désormais se mettre au travail car la forge a été consacrée.
Aucun interdit ne l’empêche de forger tous les jours s’il le désire.
Toutefois, il doit s’abstenir de toute relation sexuelle avec sa femme la veille de forger et, s’il est sorcier, de nuire à quiconque, sinon le fer travaillé se casserait vite.

Si en outre la variole sévit, il ne pourra fabriquer le couteau de jet « jenguege« , la chaînette « tchirbe » et le cache-sexe féminin « motsoud yen« .

Jeune-femme-matakam01

Jeune femme et enfant matakam.

Descriptif de l'objet


Ce grand couteau de type jet et très tardif est un mélange des deux types précédemment cités.

En effet, la tige est bien droite et cependant la virgule est décalée par rapport au centre de jonction de courbes.
D’autre part les décors sont ciselés de traits en points sur une seule face.
L’autre face est plate avec marques de forgeage.
La section de la tige est très épaisse, 12 x12 millimètres.
L’ergot de fixation est présent et la boucle forgée en bas également.
L’arme est très lourde et massive.
On pense plus à un sceptre ou une monnaie.

@ll@n