Medje Budu 4

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 17,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     45,5 cm.
  • Poids : 
    486 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, bois.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies :
    Medje, Budu, Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Intermédiaire Éric Claude.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Panga na visu p 156.
    Tribal arms monographs vol 1/n°3.

 

Synopsis


Les couteaux à poignée
anthropomorphe.


Les couteaux en forme de faucille ainsi que les poignards, disons du groupe Mangbetu et avoisinants, sont bien forgés et souvent soigneusement bien décorés mais n’ont pas de poignées figuratives.

Ce genre d’arme de taille et d’estoc est l’œuvre de forgerons spécialisés.
Ceux-ci se limitaient toutefois à la fabrication de la lame qu’ils décoraient souvent de rainures, et d’autres motifs taillés et ciselés au burin et les munissaient d’un simple manche de bois, facile à tailler.

Si la poignée devait avoir la forme d’une tête humaine ou d’une figure en bois ou en ivoire, le forgeron faisait appel à un sculpteur spécialisé, car rare était celui qui faisait les deux.
Ceci explique la grande qualité de nombreux exemplaires.

Même si, en règle générale, ces couteaux et poignards en partie anthropomorphes étaient destinés aux Blancs, il arrivait néanmoins que les hommes Mangbetu et assimilés les aboraient durant un certain temps avant de les offrir en signe de bonne volonté, de les échanger contre d’autres marchandises ou de les vendre à des Blancs intéressés, parmi lesquels certainement des militaires.

Quoi qu’il en soit, les spécimens récupérés ne sont certainement pas tous sculptés par des artistes Mangbetu, prouvant une fois de plus la valeur des artisans locaux, qui étaient pour la plupart au service des souverains Mangbetu.

                                         Sculpture d’une jeune femme Medje.

Descriptif de l'objet

 

Cette vielle arme de type faucille nous vient certainement des Medje par  la forge du bas de poignée et avec influence Budu pour la forme de lame.
Cette lame est classique et simple, forte et bien rigide avec une bonne épaisseur.
Un méplat central pas très large sur le bombé de lame, recto-verso.
Un départ du corps pas très large avec un ergot bas du côté dos et un autre un peu plus haut côté  lame intérieure.
La poignée en bois est sculptée d’une figure anthropomorphe dolichocéphale avec coiffure en bol allongée.
La prise en
main devait être, je pense, augmentée sur la partie de la lame au-dessus de la soie, jusqu’à l’ergot.
Partie de lame moins large, ce qui donne une tenue en main plus importante sans risque de blessure pour la main
La lame est coupante des deux côtés, d’ergot à ergot.
Cette arme est belle dans sa simplicité.

@ll@n