Momvu Budu 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 17 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    38,5
  • Poids : 
    378 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, bois et fils tressé.
  • Pays : 
    République Centrafricaine, Ouganda, Sud Soudan.
  • Peuple : Congolais
  • Ethnies : 
    Momvu, Budu.
  • Période estimée : 
    Années 1880-1900
  • Autres informations :
    Ex collection Diguet.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Beauté fatale Jan Elsen p 190.
    Tribal arms monographs vol 1/n°3 p24.

Synopsis

Le Haut-Uélé et ses frontières 2

  Il y avait également des nombreux peuples « zandéisés » comme les Azande et les « non zandéisés » tels les Abarambo, Amadi, Bangba, Kare, Sere-Baka, Mundu et Bari.
Les Azande eux-mêmes, bien qu’ayant une structure sociologique uniforme fondée sur le système des « clans » d’est en ouest, étaient dirigés par deux dynasties de chefs, à savoir les chefs Avungara à l’est (Dungu, Niangara, Poko, Bambesa et Ango) et les chefs Abandia à l’ouest (Buta, Bondo et Aketi).
Il n’y a donc pas d’Azande Avungara d’un côté et des Azande Abandia de l’autre.
Dans la structure sociologique zande, les Avungara/Akulangba constituent un « clan » au même titre que d’autres clans azande.
Les « zandéisés » ont pour clans les noms de leurs anciens peuples : Amadi, Basili, Bangbahin, Bugulu, Mundu, etc.
Ils parlent la langue « pazande ».
Le reste des peuples non zandéisés conservent leur identité et leur langue (Barambo, Bangba, etc.). Le Haut-Uele est actuellement habité par divers peoples qui sont:
   Le Haut-Uele est actuellement habité par divers peuples qui sont :
LES PYGMOÏDES
Ces peuples sont considérés comme les premiers occupants du centre du continent africain.
Disséminés sur différents territoires du Haut-Uele, ils vivent en symbiose avec les autres peuples.
Ne pratiquant pas l’agriculture, ils se dédient à la chasse et la cueillette.
Ils apportent les produits de leur chasse à leurs voisins pour recevoir en échange des produits agricoles et autres.

(suite dans Momvu Budu 3)

                                              Indigène Pygmée.

Descriptif de l'objet

 

Cette ancienne faucille n’a pas d’excroissance sur le côté de la lame et les deux faces travaillées sans nervures superposées nous font penser au travail des Momvu.
La nervure qui est légèrement accentuée suit le milieu de la lame jusqu’à la base de la soie.
Dans cette région, l’interaction entre les forgerons était monnaie courante et il n’est pas étonnant de voir des couteaux typiquement Momvu, Budu ou Mangbetu avoir des influences de l’un ou de l’autre.
Celui-ci qui est typiquement Momvu-Budu par sa forge et l’absence d’excroissance.
La poignée est parmi les plus anciennes des faucilles Mangbetu.
Classique avec son corps assez fin et un gros épaulement cylindrique à sa base.
La partie haute elliptique est habillée de tresses et de bandes de fer enroulées autour.
La forge est très ancienne et exécutée avec du fer natif (voir agrandissement de la base de la soie) avec marque de fonderie.
Belle arme avec une très belle patine.

@ll@n