Ngbaka Mabo 9

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 28 cm. 
  • Hauteur :
    36 cm.
  • Poids : 
    365 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, cuivre.
  • Pays : 
    Afrique Centrale, Congo-Brazaville, Cameroun.
  • Peuple :
    Ngbaka.
  • Ethnies : 
    Mabo, Mbatu.
  • Période estimée : 
    Années 1910-1930.
  • Autres informations :
    Ex Collection Didier Karité.
    Vente Boisgirard-Antonini.

    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté p 140.
    Kipinga p 128.
    The Cutting Edge p 86
    .
    Couteaux de jets ou la collection d’un peintre. Gp 10.
    Les couteaux de jet du sud Luc Lefebvre-2020.

Synopsis

Ngbaka, Pygmée et mimbo


La spécialité des Pygmées est la chasse, ceci s’inscrit dans un contexte général d’assistance à l’humain.
L’aide que ceux-ci fournissent aux Ngbaka en apports de viande et en participation à leurs activités ou autres est saisonnière ; de plus, traditionnellement les Pygmées sont chasseurs, mais non trappeurs.
Leurs activités d’acquisition du gibier à des fins d’échange sont collectives et le piégeage est individuel.

Tout ceci amène le Ngbaka à compenser la carence de l’associé Pygmée par une assistance accrue du mimbo-mâne pygmée protecteur dans les activités que le Pygmée se refuse à partager.
Dans ce système de relais de protection comportant külü.sè-mânes ngbaka et mimbo-mânes pygmées, la survie et la prospérité du groupe et de l’individu ngbaka se trouvent garanties.
Quel rôle jouent alors les kulu, principes vitaux de l’humain, dans leur triple fonction : âme de l’individu, pouvoir-projectif et esprit-allié ?

    Le  kulu-âme qui confère à l’individu ses qualités et son caractère reste inaliénable et intransmissible, puis à sa mort rejoint le monde des mânes.
Immanence de l’esprit créateur universel, mungo, il est partout, dans tout, individualisé dans chaque humain, mais il conserve son autonomie par rapport au corps qui l’héberge et qu’il anime.
Les kulu-projectifs, non autonomes, se transmettent par héritage ou par acquisition d’un individu à un autre.
Ils accordent à celui qui le possède une puissance supérieure en lui procurant assistance dans toutes ses entreprises, même criminelles, et lui donnent des pouvoirs surhumains de projection extérieure de la pensée et de métamorphose.
Les kulu-alliés, également non autonomes et transmissibles, sont plus extérieurs à l’individu.
Ils se matérialisent sous des formes diverses, le plus souvent animales, leur fonction étant essentiellement d’aider le chasseur, accessoirement de protéger le guerrier.
Ces esprits alliés sont assez ambigus.
Si l’on considère la société ngbaka, on y voit une réplique exacte de cette structure des puissances surnaturelles au service de l’humain.
D’une part ce sont les Pygmées-clients avec lesquels on entretient des relations très étroites et suivies, allant jusqu’à chasser ensemble, voire cohabiter, mais toujours en forêt, chez eux, comme eux.
Leur présence au village n’est pas tolérée.

(Suite dans Ngbaka Mabo 10)

Descriptif de l'objet


Cet ancien couteau de jet Mabo, provenant de la République Centrafricaine, a été collecté  par Mr Didier Karité près de Ngoto.
Ce couteau est plus petit que les modèles précédents, mais de forge plus ancienne.
Après un décrassage et enlèvement de la rouille on découvre une lame très usagée, marquée par des creux dans la lame et une usure certaine des bords de coupes.
La poignée est agrémentée d’une bande de cuivre rouge enroulée autour autour de la partie de maintien.
Cet enroulement est directement posé sur le fer, il n’y a pas les tiges habituelle recto-verso.
Peu être cette arme a-t-elle été embellie un peu plus tard et non pas d’origine.

@ll@n