Nzakara 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur au plus large : 23 cm. 
  • Hauteur :
    43 cm.
  • Poids : 
    292 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé.
  • Pays : 
    Centrafrique, Soudan du Sud, République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Bandia.
  • Ethnies : 
    Nzakara.
  • Période estimée : 
    Années 1880-1900.
  • Autres informations :
    Vente enchère Chinon.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 

    Fatal beauty p 171.
    Afrikanische Waffen p 56.
    Âmes de formes, formes de lames. L. Lefebvre.
    The cutting Edge p 58/59.

Synopsis

Les ancêtres 1.

Tous les ans, les clans ou lignages Nzakara offrent à leurs mânes ou ancêtres des cérémonies rituelles sur l’ensemble de leur territoire, le Tunga Bundu.
L’existence de ces ancêtres ne peut être mise en doute, les généalogies l’attestent.
La tradition rapporte leur participation et leur courage ainsi que leurs actions d’éclat à la conquête du pays.
Ces cérémonies nous aident à comprendre leurs relations avec les ancêtres-mânes, leurs  » tita ambasina  »  tita : relations entre personnes séparées par deux générations ou plus, grand-père et petits-fils ;  » ambasinà « , esprits, mânes, partie immatérielle des êtres.

Rappelons que les Nzakara occupent le Haut-Mbomou, soit l’est de la République Centrafricaine et au sud du fleuve Oubangui, une partie du Congo indépendant.
Positionnés sur deux pays, ils étaient autrefois un des quatre grands sultanats de cette région.
Le dernier sultan, Bangassou, mort en 1917, avait renforcé la centralisation et la puissance économique du régime.
Ce héros, devenu légendaire, est l’ancêtre dont tous les Nzakara ont le nom sur les lèvres. 

« Le temps de Bangassou » dira-t-on, et pourtant Bangassou n’est sur aucun autel.

Vénérée, la mémoire du grand chef n’est pas pour autant sacralisée comme il se doit et selon les anciennes coutumes.
On peut dire que la colonisation a détruit la figuration des mânes selon les coutumes traditionnelles et religieuses.
Le culte des ancêtres-mânes ne touche que les chefs morts.
Le processus de leur puissance, libéré des infirmités corporelles par la désincarnation, est conçu dans sa plénitude théorique.
Les mânes dirigent le monde des vivants comme des dictateurs aux pouvoirs incommensurables et incontrôlables.

On se demande pourquoi les descendants de Bangassou admettent une telle autorité de leurs ancêtres.

Enfin, la fête cérémoniale du Tunga Bundu retrace aujourd’hui dans tous les lignages l’hommage que les sujets rendaient autrefois aux grands chefs.

(Suite dans les ancêtres 2)

 

Lances et couteaux de jets représentant les ancêtres.

Descriptif de l'objet

Très ancienne forge pour ce couteau de jet Nzakara de couleur noire, sans aucun doute un couteau qui a servi aux cérémonies des ancêtres et représentant l’ancêtre lui-même.
Forme classique, la forge présente des petits creux un peu partout, l’aileron du bas est assez relevé.

@ll@n