Tétéla Sungu 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 6,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     37 cm.
  • Poids : 
    166 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, bois et zinc.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Descendance Mongo.
  • Ethnies :
    Tétéla, Sungu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Ex collection française.
    Vente MOA Beaune.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté p 189.
    Panga na visu p 168/169.

 

Synopsis

La province de Sankuru 2


Crée en 2015, Sankuru dispose de trois sortes de voies de communication, à savoir : la voie routière, la voie aérienne et la voie fluviale.


Le réseau routier du Sankuru comprend 3.6251,2 Km dont 624 Km de routes provinciales et 1392,2 Km de routes de desserte agricole.
La quasi-totalité de ces routes est en très mauvais état.

Le transport aérien au Sankuru est assuré par quelques avions passagers et cargo des compagnies nationales dans les aéroports de Lodja et de Tshumbe et quelques pistes aménagées dans chaque territoire.

Sankuru est une province minière et chaque territoire dispose de plusieurs sites miniers : Katako-Kombe (Lowela, Okitodimba, Kadika, Kiomi) or et diamant ; Kole (Yongo, Yoko, Isombo, Indanga, Nsaka, Batetela-Dibele, Inkota A., Inkota B., Okela, Bokempata) Diamant, Mercure, Quartz ; Lodja (Onyama B, Oleko, Djese, Luviye) Diamant, Coltan ; Lomela (Djonga, Lohoto) Diamant, Coltan ; Mercure ; Lubefu (Onyama A., Koy, Olota) Diamant ; Lusambo (Kombe-Kombe, Onyama, Panya-Mutombo, Mbalangayi) Diamant, Coltan, Mercure, cuivre.

La quasi–inexistence d’installations de production d’eau potable dans la province, sauf les sites insuffisants de la REGIDESO Lodja et Lusambo, expose en permanence la population aux maladies hydriques et aux épidémies.
Sankuru ne dispose pas de l’énergie électrique moteur du développement économique.

Les quelques postes d’énergie thermique à usage domestique ne peuvent contribuer au programme efficient de production industrielle.

Réf : Congo virtuel

 

Descriptif de l'objet

 

Ce couteau qui nous vient des Sungu a une lame très rigide, la forge est très martelée, le renfort central est bien prononcé, recto-verso.
Ce renfort ne va pas jusqu’à la soie, il est arrêté par la naissance d’un méplat avant la poignée.

La base de la lame s’évase sur l’extérieur en symétrie jusqu’à sa largeur maximum, pour monter ensuite en pointe légèrement enflée au milieu formant un dard en pointe.


La poignée en bois est patinée par la manutention, elle est ornée en haut et en bas d’une rangée de petits triangles de zinc face à face.

La prolongation de la poignée en pointe est en fer.

@ll@n