Yakoma Faucille 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 11 cm. 
  • Hauteur :
    48 cm.
  • Poids : 
    410 grammes.
  • Matériaux : 
    Cuivre rouge.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Ngbandi.
  • Ethnies : 
    Yakoma, Sango.
  • Période estimée : 
    Années 1930.
  • Autres informations :
    Ex collection Luc Lefebvre.
    Ex collection Bruno Mignot.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    PROCHAINEMENT

Synopsis

Les Yakoma

 

Ce beau couteau faucille en forme de feuille d’eucalyptus nous vient des forgerons Yakoma.
Leur territoire est situé au nord de la République du Congo à une altitude moyenne de 400 m dans la province de l’Equateur en Oubangui.

Yakoma désigne à la fois une ethnie, un territoire, une ville et également une langue.
Les Yakoma sont un peuple animiste qui se déplaça vers le sud sous la contrainte de l’islamisation et les razzias des Arabes qui cherchaient des esclaves.
Les Yakoma sont également appelé Gbodo, un sous-groupe des Ngbandi originaire du Soudan.
Les guerriers yakoma-Sango avaient comme armes principales les lances et les boucliers.
Ils étaient les spécialistes des attaques éclair ainsi que des embuscades.

Vivant en bordure des fleuves, ils paraient les attaques de leurs voisins Nzakara en armant des pirogues de guerriers avec des javelots, des arcs et des flèches et profitaient de l’effet de surprise.

Les Ngbandi-Yakoma eurent à faire face à des luttes intestines telles que les rapts de femmes, les disputes pour les territoires, mais surtout les agressions des Mahdistes.
Ceux-ci étaient disciples de Mohammed-Ahmed, proclamé Mahdi, prophète régénérateur de l’islam qui, après s’être battu contre les Anglais et les Égyptiens, s’attaqua aux Ngbandi pour en faire le commerce d’esclaves. mais ils furent repoussés par les Nzobo.

Descriptif de l'objet

Ce couteau faucille tout en cuivre rouge était certainement un couteau cérémoniel ou de haut rang hiérarchique.
La base avant la forge devait être une barre de cuivre de forme rectangulaire, martelée à chaud pour l’affiner et lui donner cette forme de feuille courbée en pointe.
On voit bien le travail de frappe par une multitude de facettes présentes sur toutes la surface recto-verso ainsi que la prise en mains.

L’endroit de la poignée est de forme rectangulaire, certainement pas loin de la taille initiale de la barre d’origine.
Légèrement évasée en bas, sa section est de 1cm d’épais par 1,4 cm de large ; en montant vers la lame l’épaisseur diminue au profit de sa largeur et rejoint l’épaisseur de la lame.
Cette partie en diminution est ciselée de traits cours, parallèles, formant une série de losanges en lignes.
Les quatre arêtes de cette diminution sont marquées de coups de ciseaux de forgeron.
La lame est ciselée d’une ligne en points sur sa ligne centrale, recto-verso.
Très belle arme par sa forge à facettes.

@ll@n