Zandé Bandia 3

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 26 cm. 
  • Hauteur :
    50,5 cm.
  • Poids : 
    493 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, Fibres végétales.
  • Pays : 
    Afrique Centrale, Congo.
  • Peuple :
    Azandé du sud-ouest.
  • Ethnies : 
    Bandia, Nzakara, Zandé, Avungara.
  • Période estimée : 
    Années 1850-1900.
  • Autres informations :
    Ex collection Peter Westerdijk.
    Ex collection Edgard Hope.

    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 

    Kipinga p 101.
    Couteaux de jet ou la collection d’un peintre. Gp 8
    Beauté fatale p 180.
    The African Throwing Knife S.P VIII.

Synopsis

La cours royale

Le sultan habite la grande case carrée avec ses épouses préférées, souvent près d’une dizaine, mais pas les enfants ou très rarement.
D’un côté de l’enceinte du village, un clos pour l’armée et un pour les femmes de l’autre côté.
A l’entré du clos des soldats, les  » godo  » (serviteurs enfants) sont des intermédiaires de choix pour les amours interdits.
Il y a en permanence des visites et des audiences avec un notable.  Il faut nourrir tout ce monde et c’est la fonction du chef de donner à manger.

Toutes les cours Nzakara-Azandé sont dans les mêmes impératifs suivants, à savoir :

– Un lieu d’exercice de l’autorité, et une source de communication.

À la parole publique s’ajoutent la parole secrète, le message envoyé ou bien reçu, et l’art du messager  » écouter, réitérer exactement la parole d’autrui, la conserver pour son seul destinataire « , cela s’apprend lentement.

– Le lieu ou la justice était rendue : 

Chaque matin le chef sort; l’audience commence, l’instruction d’une affaire peut durer des mois.
Chacun doit être entendu, chaque signe, chaque preuve doivent être pesés.

– Un lieu d’éducation de la jeunesse : 

un jeune garçon ou jeune fille n’est pas élevé(e) par son père ou sa mère, chez lui, mais par un oncle maternel ou une tante qui réside dans la cour du chef.


Guerrier du Sultanat de Djabir « strauss Meulemans ».

Descriptif de l'objet

Très rare couteau de jet Nzakara grand volume : la grande lame du bas avec ergot rappelle la fabrication Avungara, de forme et de ciselure. 

Le corps bien droit est bien dans l’alignement de la poignée, de largeur à peu près constante, il s’écarte un peu à l’endroit de la perforation en lucarne. 

Cette perforation est légèrement ciselée sur le tour et agrémentée de ciselures en croix presque effacées par le temps et l’usage.
Au-dessus se trouve une belle tête se terminant en pointe avec en son centre une décoration de forme animale, tortue ou autre.
Sous cet animal, une perforation cylindrique entourée de trois cercles ciselés.

Cela donne à cette arme une allure fière et assez agressive. 

La poignée est entourée de fibres végétales et peut être de rotang tressé en chevrons, très patinés et satinés.
Sur la face arrière on voit une forge très ancienne et amalgamée.

@ll@n