Banda Yakpa Wada 6

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 21,5 cm. 
  • Hauteur :
    41 cm.
  • Poids : 
    269 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé.
  • Pays : 
    Afrique Central, Congo, Sud Soudan.
  • Peuple :
    Banda.
  • Ethnies : 
    Yakpa, Wada.
  • Période estimée : 
    Années 1900.
  • Autres informations :
    Vente enchère Dupont Morlaix.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 

    Ferronnerie d’Afrique centrale, H. Westerdijk p 80, n° 1.
    Les couteaux de jet du sud, Luc Lefebvre, vol 2 p 84 N° 227.
    African métal implement, p 28.
    The cutting edge p 72.
    De fer et de fierté p 108.
    Beauté fatale P 162.
    Waffen aus Zentral-Afrika p 68.
    Kipinga P 113.
    Couteaux de jet ou la collection d’un peintre, groupe 9. 
      

Synopsis

Liste complète des ethnies et liste non exhaustive des tribus de la RCA

Poussières de peuples et de principautés d’Afrique du Nord, du Sud de l’Ouest et de l’Est, qui ont convergé depuis la fin du douzième siècle dans ce « no man’s land » où se déplaçaient les premiers locataires Pygmées.
Les récents locataires ont commencé à s’installer définitivement fin douzième-début treizième siècle, dans les grandes forêts entourées des savanes herbeuses très giboyeuses et pleines de fauves, de faune et de flore.  

Ce sont : 

– L’ethnie Banda : Boasche, Gbalasché, Yama Broto, Linda, Voula, Yakpa, Ndokpa, Banda-Banda, Dakpa, Gbambia, Haï, Haria, Wada, Ngalabo, Ndri, Rounga, Yanguere, Gbi, Mbré, Ndélé, Ouassa etc à compléter. 

– L’ethnie Baya : Kaka Manza Ali, Boffi, Boro, Kara, Zomré, Bokoto, Gbanou, Ngbakamanza, Tongo, Bianda, Souma, Bokaré, Boda, Bohina etc.. 

– L’ethnie MboumKare, Tale, Pana, Gongue, Simbal, Laka etc.. 

– L’ethnie Sara : Dagba, Ngama, Mbaï, Ngambaï, Laï, Ndindjo, Gula, Valé, Kaba, Baguiro, Litos, Youlou etc.. 

– L’ethnie NgbandiSango, Dendi, Yakoma, Mbangui etc.. 

– L’ethnie Ngbaka :
Monzombo, Issongo, Bouraka, Banziri, Mabo Bobangui etc.. 

– L’ethnie Zandé-Nzakara : Nzakara, Zande, Bandia, Bangoyi, Voungara etc ..

– L’ethnie Peulh : Mbororo, Kouli, Fulata, Foulbé, Akou etc.. 

– L’ethnie Pygmées : Aka, Bayaka etc.. 

– L’ethnie Créoles : Bitikri, Kpatre etc.. 

Voici les vraies ethnies locataires originelles de ce pays avec des tribus dont la liste reste non exhaustive bien qu’ inclusives dans la configuration ethnique de base. 

Toutes ces ethnies ont des ramifications qui dépassent la simple frontière nationale.
Par exemple, les Baya sont proches des Miénés du Togo très répandus République Démocratique du Congo, Cameroun et RCA. 

Les Banda se trouvent au Malawi et sont très répandus au Soudan, en  la RDC mais dans presque la totalité des régions de la RCA.
Les Mboum et les Sara occupent toute l’enclave du nord du Cameroun et du Tchad etc..
Les Zande-Nzakara sont répandus entre le Soudan, l’Ouganda, la République Démocratique du Congo et la RCA, les Ngbandi entre la RDC et la RCA ainsi que les Ngbaka.

Pourquoi créoles ? parce que les tribus ainsi dénommées sont en train de subir un processus de créolisation, c’est-à-dire de perte de repère d’origine et d’assimilation de tous les vecteurs langagiers des ethnies qui les entourent.
Voici les propriétaires légataires de ce beau pays qui, en s’entre-déchirant à tort ou à raison, violence ou ruse politique aidant, provoquent le déclin de la RCA et l’empêchent d’amorcer son processus d’émergence idéologique politique, économique, sociale et culturelle.  
Quand on discute entre centrafricains, voici ce qu’on entend ! Le Nord en opposition au Sud Les Sara sont des nordistes 

Certes les Kaba sont au nord comme les Ngama, les Litos, les Dagba. « Mais leurs frères Baguiro de la Basse kotto » est le nord de la boussole centrafricaine. 

Il y a une ethnie que la plupart des compatriotes n’arrivent pas à distinguer des autres dites des « nordistes », ce sont les Mboum dont découlent les Karé différents des Kara (Baya). 

Les Laka différents des Laï (Sara) sont-ils tous des nordistes ? Non, puisqu’on les trouve Karé dans le Mbomou et le Haut Mbomou. Encore la boussole centrafricaine.

L’assise politique Du temps du régime Kolingba, on pense que toute la crème des personnalités qui occupent des postes de responsabilité est issue des Yakoma. 

Et on y met les Ngbugu de la vraie appellation Yama ou Voula ou Boasché ou Gbalasché de l’ethnie Banda.
Mais aussi les Langba ou Langbassi de la vraie appellation ci-dessus avec les Ngbubu toujours de l’ethnie Banda:
Les Zande, les Nzakara, les Banziri de l’ethnie Ngbaka, enfin les Baguiro (Sara) et Kpatrès. Tout ce beau monde est assimilé aux Yakoma petite tribu de l’ethnie Ngbandi.
Ceux qui jouissaient des bienfaits du régime Kolingba se gaussaient maladroitement d’appartenir à la fibre ethnique Ngbandi. 

Les autres subissaient l’opprobre du dévolu jeté sur eux par le reste de la population.
Du temps du régime Patassé, la même chose va se passer.
On pense que la sphère du pouvoir n’est occupée que par les Sara du nord.
On y met alors les Karé, Talé et bien sûr Dagba Valé et autres tribus de l’ethnie Sara, mais aussi les Haï de Paoua (Banda) les Gbambia de Bossangoa(Banda) les Yanguere (Banda) de Berberati. 

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. La perception politique de la majorité des Centrafricains est non seulement erronée mais se table sur l’arbitraire. 

De l’assimilation forcée ou conjoncturelle, en fonction des intérêts du moment des individus au sein d’une entité ethnique donnée, on s’affirme de telle ou telle manière.
Ainsi il y a ceux qui ont honte d’appartenir à leur entité de base et qui préfèrent épouser l’identité de l’ethnie au pouvoir.

(Source: Auteur Isaac Benguemalet)

 

Peuples de Centrafrique.

Descriptif de l'objet

Une belle pièce, chargée en ciselures sur sa lame sommitale avec cette fois la représentation d’un reptile, beaucoup plus rare.
La courbe sous l’aile de tête est hachurée de flashs ciselés sur l’arête avec au-dessus une double ligne formant des vagues.
Ces décorations sont similaires au décor de l’arme n° 7, d’ailleurs je pense que la fabrication ou du moins les ciselures proviennent du même forgeron.

Toutefois le reptile a une paire de pattes au lieu de deux comme sur ce modèle.

Peut-être une présentation plus épurée du dessin souhaité.
Très belles encoches en dents de scie assez profondes sur l’épaisseur de l’angle intérieur.
Le corps est ciselé et la poignée est nue sans son habillage de rotang..
Le pourtour a une belle inclinaison d’affutage sauf sur l’intérieur du corps et le dessous de la lame sommitale.

@ll@n