Lobi 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 23 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     57 cm.
  • Poids : 
    820 grammes.
  • Matériaux : 
    Bois.
  • Pays : 
    Haute Volta, »Burkina Faso, Nord ouest du Ghana ».
  • Peuple :
    Lobi.
  • Ethnies : 
    Lobi.
  • Période estimée : 
    Années 1920-1940
  • Autres informations :
    Vente Rennes enchères; Carole Jezequel.
    Succession du général Gustave Maignan 1880-1945.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
     

Synopsis

Branche Lobi


Les Lobi constituent un peuple d’Afrique de l’Ouest présent au sud-ouest du Burkina Faso, au nord-ouest du Ghana et au nord-est de la Côte d’Ivoire, sur la rive droite de la Volta noire.

Leur origine est connue au travers de récits mythiques.
Leur migration serait partie de l’actuel nord Ghana, traversant la région de Wa et la Volta, il y a de cela quelques siècles.

Les Lobi n’ont pas d’autorité politique centralisée et il la rejette fermement.
Le personnage central de chaque communauté Lobi est un religieux nommé le « Thildar. » (Thil = esprit de la nature).

Ce devin est responsable de la communication avec les esprits qui régissent la communauté et protègent les membres de chaque famille contre les accidents, la maladie, la violence et toutes les menaces que les personnes rencontrent dans l’environnement hostile de l’Afrique de l’Ouest.
Les Lobi vénèrent Thangba yu, l’être Suprême créateur de tous les êtres vivants.
Leur culture est proche de celle de leurs voisins, lesBirifor et les Dagari.
Historiquement, les Lobi se sont forgé une réputation de « guerriers ».
Actuellement à  la frontière du Ghana et de la Côte d’Ivoire, les Lobi seraient originaires du nord-ouest du Ghana et auraient migré vers le 18ème siècle.
Les principales ethnies de cette région sont au nombre de 7 et ont de nombreux points communs.
En plus des Lobi, il y a les Birifor, Dagara, Gan, Dian, Dorossié, Téguessié. Ils sont principalement cultivateurs, et chasseurs occasionnels (à  l’arc).
La particularité de l’ethnie Lobi est surtout d’avoir pu conserver bon nombre de ses traditions en résistant à  tous les envahisseurs, qu’ils fussent africains ou colons européens.
Leur architecture (cases fortifiées en terre cuite) témoigne de cette hostilité, avec des cases distantes les unes des autres d’une portée de flèche.
Les Lobi étaient animistes à  part entière.

                            Tableau d’armes d’Afrique Occidentale Française.
Ces deux massues Lobi de Haute Volta  » Burkina Faso » ont été collectées par le général de division Gustave Maignan en poste en Afrique Occidentale Française du 30  juin 1911 au 19 juin 1914.

Les hommes sont simplement habillés d’une ficelle qui leur entoure les hanches ;
en équilibre sur l’épaule droite, le casse-tête dont le manche pend contre la poitrine,
et sous le bras le carquois de peau.

Descriptif de l'objet

 

Voici deux massues en bois assez lourde collecté par le Général Gustave Maignan en haute Volta, maintenant Burkina Faso depuis le 4 août 1984.

Bois lourd à patine clair et parties teintées.
Les deux sujets sont d’un seule pièce, sculptés dans le sens des fibres naturelles du bois, certainement en partant de la racine formant la crosse et la tige formant le manche.
Le virage en tête est taillé avec un épaulement assez épais recto-verso, le reste formant une sorte de crête.
La tête en forme de gros bec est lourde, ce qui en fait une arme redoutable.

La définition donnée est « récade », entre guillemets.
Je ne suis pas d’accord, ce terme est plutôt spécifique aux récades du Dahomey.
Ce peut éventuellement être un bâton de commandement, un sceptre « crosse », ou une arme.
Étant donné la forme et le poids investi dans la tête, je pencherais plutôt pour cette dernière option.

@ll@n