Mangbetu 2/2 B

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 20 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     41 cm.
  • Poids : 
    448 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, bois et laiton/
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies : 
    Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Ex collection Éric Claude.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Beauté fatale Jan Elsen p 190.

     

Synopsis

Types de maison.


En 1910, les maisons en torchis et les maisons en roseau étaient à la mode et Lang a commenté la grande variété de motifs en roseau.

Le bâtiment en roseau le plus spectaculaire était une grande salle que Lang avait lui-même commandée un an auparavant.
Deux autres formes de décoration des maisons étaient importantes à cette époque : les poteaux sculptés et les peintures murales.

Les poteaux étaient souvent taillés de motifs géométriques et certaines surfaces étaient brunies ou noircies avec de la boue foncée, formant le même motif d’alternance de tons clairs et foncés que l’on retrouve sur de nombreux outils de la région.

Lang a parlé des poteaux de maison :
Il n’y a jamais deux poteaux semblables dans une maison.
Très souvent, il n’y en a que deux, parfois quatre ou plus.
Ils sont presque toujours fendus dans le sens de la longueur (pour soutenir les poutres transversales).
Les poteaux ne sont coupés qu’avec l’herminette et aucun couteau n’est utilisé pour en sculpter une partie.
Avant de travailler sur les poteaux, ils les laissent tremper dans l’eau pendant un ou deux jours.

Il faut à un ouvrier expérimenté environ une journée pour terminer une perche si elle a été préalablement trempée et épluchée.

Extrait de African Reflections : Art from Northeastern Zaire par Enid Schildkrout et Curtis A. Keim, AMNH.

                                         Femmes Mangbetu dans le village.

Descriptif de l'objet

 

Cette faucille Mangbetu fait partie de la deuxième catégorie, malgré son mouvement arrière à peine marqué.
La largeur de lame étant moins importante, cela la rend plus élancée et un peu moins agressive.

Belle trace de travail de forge sur la lame, la nervure est fine mais épaisse, ce qui favorise cette impression de forme élancée.

Le hachurage ciselé est également présent sur une seule face, la nervure de courbe est bien marquée sur une lame plus longue.
La poignée en bois est recouverte de bandes de laiton, ainsi que le début de la partie basse cylindrique.

@ll@n