Mangbetu type 1/1 Ivoire

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 17 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    41 cm.
  • Poids : 
    473 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo, République Centrafricaine.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies : 
    Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Ex collection belge.
    Ex collection Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Tribal arms Monographs vol 1n° 3 p 24.

Synopsis

Les Mangbetu Mombouttous


 Les Mangbetu ou Mombouttous, comme disait l’explorateur Schweinfurth qui leur a consacré de nombreux écrits, est le peuple le plus connu de l’Afrique centrale.
L’appellation Mangbetu a été consacrée pour désigner un ensemble de clans qui en fait portent le nom générique de Makere, dont les groupes sont les Medje, Matshaga, Mayogo etc..
Le pays mangbetu n’est pas très vaste, c’est un mélange de Soudanais et de bantous.
Une famille, proprement dit des Mangbetu, s’était imposée autrefois à une partie des habitants et avait joui d’une hégémonie brillante et éphémère dont les premiers explorateurs admirèrent encore les réalisations.

Cette dynastie a une histoire qui relève de la légende.
Le royaume aurait été fondé par Nabiembali, dont le règne particulièrement long aurait duré de 1815 à 1860.
Pour plaire aux peuples conquis, le roi laissa les princes locaux en place, mais il épousa une de leurs filles.
Les enfants issus de ces unions, après avoir été éduqués dans la capitale, reçurent le pouvoir dans la société de leur mère.
Cette époque brillante prit fin prématurément par l’action des Arabes négriers et des Mahdistes révoltés; l’occupation coloniale fit le reste.

(Suite dans Mangbetu 2)

                                          Forgerons Mangbetu en Uélé 1942.
On distingue sur la droite la lame d’un couteau faucille du 1er type et un autre à gauche planté dans le sol.

Descriptif de l'objet

 

La lame de ce couteau est de type 1, belle forge ancienne comme on les aime.
La nervure centrale est parfaite recto-verso, les deux excroissances en bas de lame sont présentes également.
Les deux trous sont de même diamètre et parfaitement ronds.

La poignée en ivoire est atypique, le haut est classique de forme elliptique, alors que le bas ce termine par un bulbe en pointe.

La partie cylindrique au-dessus du bulbe est entourée de fils tressés en fer.
Belle patine ancienne.
Ce couteau a certainement été fabriqué pour un dignitaire de haut rang.

@ll@n