Mangbetu type 1/2 Ivoire

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 20,5 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     39 cm.
  • Poids : 
    666grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies : 
    Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1880-1900
  • Autres informations :
    Ex collection Danny de Wale, Belgique
    Ex collection Luc Lefebvre..
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Tribal arms
    Monographs vol 1/n° 3 p 40.
    White Gold, Black Hands Ivory and
    weapons in Congo p 169.
    ***************
    Ce couteau est catalogué dans le livre, Mangbetu,
    couteaux faucilles & poignards de Luc Lefebvre.
    ***************

     

Synopsis

Les Mangbetu : Mombouttous

(Suite du Type 1/1 Ivoire)

L’occupation coloniale rencontra de la résistance auprès du chef d’une tribu datant des premières années de l’occupation européenne.
Aujourd’hui il existe une langue et une culture unifiées, sauf au nord où l’attraction Azandé a dominé.
La langue qui appartient aux dialectes nubio-lybiques est fort complexe et possède un très riche vocabulaire.
Les Mangbetu sont restés pour ainsi dire, les aristocrates de l’Uélé, bien différents des Azandé.
Cependant les Mangbetu ont connu un grave reproche, celui d’une anthropophagie très poussée.
Schweinfurth l’affirme déjà et Casati ajoute son témoignage irrécusable : « Le cannibalisme des Mombouttous », dit-il, « est sans pareil dans le monde entier ».
Le père Lelong raconte qu’un missionnaire qui faisait à un homme le reproche de manger ses semblables, s’entendit répondre : tu dit cela parce que tu n’en as jamais mangé;
si tu en avais mangé, tu ne parlerais pas ainsi car tu saurais comme c’est bon!.
La graisse d’homme était d’un grand usage.
On avait l’habitude, chez les chefs, de soigner spécialement des femmes en prévision de festins.

                                   Armes Mangbetu, sauf la 2éme à droite

Descriptif de l'objet

 

Ce beau couteau Mangbetu fait partie du premier type avec sa belle nervure simple, en relief recto-verso.
La lame entière est bien projetée vers l’avant dans une belle pointe courbe effilée.

Deux trous identiques sur l’intérieur de la lame et un plus petit sur l’arrière de l’arête centrale sont visibles.

La soie traverse toute la poignée en ivoire.

La poignée est massive, sculptée sur une base cylindrique avec un gros épaulement en bas, classique du types 1.

Le haut de la poignée de forme elliptique avec resserrement est sculpté de rainures profondes à intervalles réguliers.

@ll@n