Mangbetu type 4/2 Ivoire

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 24 cm au plus large. 
  • Hauteur :
    39 cm.
  • Poids : 
    656 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies : 
    Mangbetu, Mambele.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Salle des vente Valoir Orléans.
    Ex collection belge.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Beauté fatale Jan Elsen p 190.
    Tribal arms monographs vol 1/n°3.

Synopsis

Religion


Le dieu créateur des Mangbetu est connu sous le nom de Kilima ou Noro.

Ara est un dieu associé à l’eau et était connu pour prendre la forme d’un animal qu’il fallait craindre.
Ils croyaient également que les âmes humaines pouvaient renaître sous forme d’animaux.
La royauté Mangbetu exigeait que ses ancêtres soient vénérés.
Les mauvais esprits (Likundu) exigeaient des offrandes en punissant de maladies et de malheurs ceux qui les ignoraient.
Ces esprits pouvaient être dirigés vers un individu par des sorciers.
Le travail du devin chez les Mangbetu consistait souvent à découvrir et à corriger le travail des sorciers.

La religion des Mangbetu se reflète dans leur culture matérielle.
La richesse matérielle des « grands souverains » comprenait de nombreux objets  réservés à leur usage exclusif et qui symbolisaient leurs liens avec l’autorité divine.
Par exemple, la peau, la queue, les dents et les griffes des léopards étaient sacrés et réservés à l’usage exclusif du roi.
Le nekire (sifflet) et le bangbwa (tambour de guerre) étaient utilisés exclusivement par le roi pour protéger son peuple, ses biens ou pour porter chance.
Le roi était également censé avoir la capacité de contrôler la pluie, qu’il utilisait non pas pour aider les récoltes mais pour permettre les rassemblements en plein air et pour servir d’arme de guerre.

Extrait de African Reflections : Art from Northeastern Zaire, par Enid Schildkrout et Curtis A. Keim, AMNH et University of Washington Press, 1990.


                     Mangbetu avec 1 couteau 3ème type et 2 autres du 2ème type.

Descriptif de l'objet

 

Ce couteau imposant et massif a une poignée solide.
La lame est plane sans nervure centrale, juste une en épaisseur sur la ligne médiane recto-verso nous conduit vers le type 4 de ces couteaux faucilles.

Contrairement au type 3, la base de la lame est très angulaire et large.

Je pense donc à un couteau un peu atypique mangbetu de par sa très belle forge.
Forge ancienne et légèrement marbrée de striures veineuses, belles marques de forges martelées le long de l’arête médiane.
Les excroissances sont épaisses comme la soie qui, elle, possède un pincement de forge d’un côté à la base de la poignée.

La lame est perforée de 5 trous, 2 en haut de même diamètre, 2 autres plus petits verticalement côté intérieur et un autre encore plus petit près de l’arête arrière.

La poignée en ivoire est travaillée sur sa partie haute sur une base elliptique et la base sur une partie cylindrique concave.
Belle patine d’usité satinée.

@ll@n