Marghi 4

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 17,5cm. 
  • Hauteur :
     60,5 cm.
  • Poids : 
    514 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, fibre végétale et cuir.
  • Pays : 
    Nigéria, Cameroun.
  • Peuple :
    Groupe Kirdi.
  • Ethnies : 
    Marghi, Guduf, Lamang.
  • Période estimée : 
    Années 1930-1940
  • Autres informations :
    Collection Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté p.71.
    Panga na visu p.69.
    Couteaux de jet, collection d’un peintre, groupe 3.

Synopsis


Habitations :


Tout d’abord l’habitation des chefs est plus vaste que les autres, elle est souvent plus accomplie.

Le chef passe comme tenant de la tradition architecturale, qui s’exprime généralement dans la partie réservée aux femmes.

Ce qui ne l’empêche pas d’être innovant en son propre domaine.

Ensuite il y a les habitations de notables et celles de simples cultivateurs.

La densité des populations des monts Mandara septentrionaux est exceptionnelle avec un fort pourcentage en pays Paduko, plus irrégulier dans les cantons Mafa.

Ces massifs se sont offerts comme des terres d’élection à une époque où plaine et montagne étaient, sur le plan de la culture matérielle, les seules zones habitables pour les populations en place.

Mais il faut un certain degré de peuplement pour envisager cette colonisation en continu, pour faire disparaître les prédateurs comme les damans et les cynocéphales et former une entité en équilibre par rapport aux voisins.

Les monts Mandara ont enregistré, tout en les refondant, certains types de civilisations agraires, qui se sont succédé dans la cuvette du lac Tchad.

Les sociétés de chasseurs et celles de fondeurs-forgerons, dominées par les tenants de cet art, ne transparaissent pas chez les forgerons Mafa, à la fois craints et méprisés, endogames et doublant leur métier de la fonction de fossoyeur.

 

Descriptif de l'objet

 

Ce beau couteau Marghi a une très belle présence grâce à l’habillage de la poignée composé d’un beau cuir patiné et cousu à l’arrière.

L’habillage est long et volumineux ce qui donne une bonne prise en main, mais pour cette raison, je pense qu’il n’a jamais servi au jet.

La patine du métal est satinée et douce, il est entièrement ciselé de décorations y compris l’éperon.

L’excroissance cylindrique en bout de tête est longue, assez fine et à peine relevée.

Belle arme de parade.

@ll@n