Matakam 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur au plus large :

    18 cm.
  • Hauteur :
     53 cm.
  • Poids : 
    696 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer frogé, cuir, fibres.
  • Pays : 
    Cameroun, Nigéria.
  • Peuple :
    Mafa.
  • Ethnies : 
    Matakam-Mafa groupe Kirdi.
  • Période estimée : 
    Années 1910-1930
  • Autres informations :
    Ex collection Française
    Salle des vente à Bourges Darmancier.
    Collection Mémoire-Africaine.
  • Réf. littéraires : 
    De fer et de fierté, p 68/69.
    Blades of Beauty death, p 12.
    Beauty in the blade p 27.
    Les forgerons Mafa (André-M Podlewski)

Synopsis

 Grands couteaux de jets  des monts Mandara.

Ces montagnes de la région des monts Mandara sur la frontière nord du Cameroun partagée avec le Nigéria,comprennent beaucoup de petites ethnies proches les unes des autres.
Comme, les Paduko (Podokwo), les Zulco (Zulgwa), les Mofu, les Guduf, les Dghwédé,
les Mafa ou Matakam pour ne citer qu’eux.
Les habitants parlent tous des langues tchadiennes, nilo-sahariennes; ces ethnies font partie du peuple nommé Kirdi.
Kirdi est une appellation, pas une ethnie, c’est un terme pour nommer l’ensemble de ces ethnies, issu de la déformation locale du nom « Kurdes »,
qui désigne d’une façon péjorative les païens par opposition aux fidèles de l’islam.
Les Mafa ou Matakam représentent une ethnie importante, la plus forte densité de population du nord Cameroun.
Mafa est une appellation que les indigènes ce donnent à eux mêmes.
Matakam est une appellation peule.
Les forgerons Mafa étaient réputés mais pas seulement pour la forge ou le métal.
Nous verrons cela un peu plus loin.
Plusieurs tribus forgeaient ces grands couteaux de jet dont tous se servaient.
Ces grands couteaux du nord sont relativement lourds, ils étaient utilisés pour frapper plutôt que pour être lancés.
C’était également des armes de prestige qui faisaient office d’apparat chez l’homme adulte lors de manifestations officielles.
Ils sont portés sur l’épaule, l’arrondi épousant parfaitement la forme.
Certains sont gravés des deux côtés, on les nomme Sengésé.

Notable Mafa année 1970.

Descriptif de l'objet

En ce qui concerne ce couteau, il ressemble fort à celui de la photo ci-dessus, notamment avec la pointe qui ressort entre les deux parties galbées extérieures. 

Sur ce couteau, la pointe est légèrement galbée, alors que sur certains autres, cette même pointe est droite, en forme de virgule ou de boucle.

La poignée est arquée, certainement enroulée de fibres végétales avec en dessous une magnifique tresse en chevrons de lanières de cuir de deux couleurs :

ambrée et brune créant une alternance de couleurs ainsi qu’une belle usure du cuir.

Le bas de poignée est aplati par forgeage formant une boucle fermée pour fixer un côté de la sangle de transport.

La lame présente deux arcs de cercles superposés, celui du haut décalé vers l’avant par rapport à celui du bas.

Les ciselures sont faites en traits parallèles obliques, recto-verso en chevrons opposés sur l’axe de la lame, de la pointe et en petit traits sur tout le pourtour de la section rectangulaire.

La forge est ancienne et relativement bien arrondie sur les arêtes.

C’est le seul couteau que j’ai trouvé qui soit un condensé des deux modèles, du moins pour les gravures.