Medje Budu 1 Ivoire

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 16 cm au plus large. 
  • Hauteur :
     35,5  cm.
  • Poids : 
    353 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, ivoire.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo.
  • Peuple :
    Congolais.
  • Ethnies :
    Medje, Budu, Mangbetu.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920
  • Autres informations :
    Intermédiaire Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Tribal arms Monographs Vol 1/n°3 p 40.
    Fatal beauty Traditional weapons from central Africa p 209.


Synopsis

Les Medje, sous-ethnie Mangbetu


  Les Mangbetu (ou Medje, Makere, Mangbele) sont un peuple présent dans le nord-est de la République Démocratique du Congo, notamment dans la Province Orientale, et à  un moindre degré en Ouganda.

Les Mangbetu sont Nilo-Soudanais, originaire de l’ancienne Nubie, ce qui explique le lien avec l’ancienne Égypte.

 On observe de multiples variantes du nom de leur ethnie : Amangbetu, Guruguru, Kingbetu, Mambetto, Mangbétou, Mombettu, Mombouttou, Namangbetu, Nemangbetu, Ngbetu.
Les Soudanais venus du nord en envahisseurs ont été arrêtés par l’épaisseur de la forêt propice à la défensive et aux embuscades.
Ce sont les guerriers Azandé conquérants, ils ont fondé dans l’Uélé des empires organisés, accueillants aux vaincus.

Les Medje, Mangbetu, Makéré, au type caractéristique, ont été poussés à l’orée de la forêt et dans la clairière du Nepoko.
C’est un peuple racé, artiste, dont les artisans excellent dans la poterie, la peinture décorative, la vannerie et la sculpture de l’ivoire.

Les femmes ont un sens charmant de l’élégance et de la parure.
Les Medje sont une des branches du peuple Mangbetu, une sous-ethnie, d’excellent forgerons.

 

                                          Village Medje – Province Orientale
                                                    Réf : Congo Autrement.

Descriptif de l'objet

 

La lame de ce couteau Medje Budu est plus épaisse ; un semblant de nervure partant du centre de la soie renforce fortement la lame d’un bout à l’autre.
Une excroissance en tronc de cône à facettes est présente de chaque côté de la lame, de la même épaisseur que le départ de soie.

Les Medje étant une sous ethnie des Mangbetu, on retrouve là leur travail d’influence Mangbetu.
L’angle supérieur est perforé par un trou donnant l’impression d’un œil.

La poignée en ivoire de forme elliptique au départ finit sur une base cylindrique avec un épaulement creux entre les deux.

La poignée de 11 cm possède une patine douce et elle est bien en main.

@ll@n