Ngbaka Mabo Mbati 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 23,5 cm. 
  • Hauteur :
    30 cm.
  • Poids : 
    332 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer forgé, Cuivre.
  • Pays : 
    République Démocratique du Congo, Zaïre, République Centrafricaine.
  • Peuple :
    Ngbaka.
  • Ethnies : 
    Ngbaka Mabo, Mbati, Bondjo.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1920.
  • Autres informations :
    Ex collection Luc Lefebvre.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Kipinga p 125/127.
    De fer et de fierté p 140.
    Beauté fatale p 158.
    Fatal Beauty p 123.

Synopsis

Le couteau de jet « mbalio » et ses derniers forgerons Mbati.

Enquêtes en Centrafrique de 1989 à 1995 / I&M – Bulletin n°47 Par Didier Carité

 

Ngbuta, un autre couteau de jetdes Mbati et des Ngbaka-Ma‘bo.
Maurice Bombongo nous a révélé avoir forgé un autre type de couteau de jet très élégant et complexe, à l’instar du mbalio, le ngbuta (en Mbati), que l’on trouve aussi chez les Ngbaka-Ma’bo (ndon ou ndumo) et les Bofi (Mbota ou Za) de la forêt de Ngoto. Il est aussi signalé par certains spécialistes plus en amont de l’Oubangui chez les Ngbaka-Manza.

Il s’agit d’un des rares couteaux de jet dont la signification symbolique peut être très clairement mise en évidence. Maurice Bombongo nous l’a expliquée [Fig.11 p. 26].
De vieux couteaux de ce type, utilisés à de multiples reprises, portent une usure asymétrique au niveau des têtes, ce qui permet de déduire la façon dont ils étaient lancés.

 

 

Le couteau de jet de type ngbuta (en Mbati).
Le plus petit (d) mesure vingtcinq centimètres (Photo D.C. 2015).

a) Ngbuta Mbati des environs de Mbaïki.

b) Ndon ou ndumo NgbakaMa’bo du nord de Mbaïki.

c) Mbota ou Za Bofi de la forêt de Ngoto.

Il présente ici une dissymétrie des têtes encroissant de lune révélant une usure due à une longue utilisation et permettant de déduire le sens de rotation (cf. flèche).

d) Petit modèle récent de Mbota, en tôle, pour les danses d’enfants Bofi.

Conservé sous le chaume d’une case près de Ngoto, il est ici recouvert de noir de fumée déposé au fil du temps par les émanations issues d’un foyer (pour chauffer les repas ou boucaner de laviande de chasse).

 

 

Le ngbuta Mbati expliqué par le forgeron Maurice Bombongo.
De part et d’autre d’un axe fictif, matérialisé ici par un fil rouge vertical, on distingue les représentations symboliques d’un homme à droite, d’une femme à gauche:

T : Tête en croissant de lune
C : Cou
S : Sein.
P : Pénis
TR : Tronc
M : Membres inférieurs associés

Selon un villageois, il pourrait s’agir de la matérialisation symbolique d’ancêtres primordiaux, lesquels permettraient au guerrier d’en défendre les descendants.

Descriptif de l'objet

Le couteau qui vous est présenté est ramassé sur lui même, compact et assez épais, la forge est ancienne et assez brute.
Les deux pointes se terminent par un arc de cercle formant comme une forme de champignon avec deux pointes.

Sur une des branches se trouve une sorte de renflement faisant penser à une jointure, comme sur le grand ergot ayant une pointe qui remonte vers le haut.
Les arêtes de coupes sont sur tout le pourtour de l’arme, excepté sur la partie droite intérieure du corps.

La poignée est courte mais assez large en cône inversé recouverte de bandes de cuivre brut enrobant quatre tiges de fer maintenues sur les arêtes de la poignée.

@ll@n