Tiv 2

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 28,5 cm. 
  • Hauteur :
    44,5 cm.
  • Poids : 
    949 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer et laiton.
  • Pays : 
    Nigéria.
  • Peuple :
    Tiv.
  • Ethnies : 
    Tiv.
  • Période estimée : 
    Années 1920-1940.
  • Autres informations :
    Vente enchères Chinon 2014.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Les arts de la Bénué,
    Aux racines des traditions.p 200/206.
    African métal implements p 20.

    Afrikanische Waffen p 15.

Synopsis

Les bronzes (suite)

De nombreuses recherches ont été réalisées au sud de la Bénué, ces découvertes mettent en évidence différentes industries locales.
Migeod* parle ainsi des forgerons de Akwa qui auraient travaillé jusque dans la moyenne Cross River à Ogoja et il ajoute :
« On retrouve leur trace dans de nombreux villages; ils ont même pénétré le pays tiv (munshi), bien que ces derniers soient d’excellents forgerons. »
Les forgerons Tiv se situent au centre d’une immense toile d’araignée.

Ils ont connu la technique du métal durant leur séjour au Cameroun, dans les Grasslands; ils ont eu, dans le sud de leur territoire actuel, des points de contact avec les forgerons Igbo, en particulier ceux d’Akwa dans la région d’Ojoja.
Ils étaient en contact avec de nombreuses industries du métal dans la région d’Yola au nord.
Pour en venir aux objets en bronze ou en laiton produit par les Tiv, ils se rattachent naturellement aux symboles forts de l’identité tiv.
Tantôt ils sont l’emblème du chef (Tor), des hommes de prestige, tantôt encore ils sont en usage dans la sorcellerie et se réfèrent d’une manière ou d’une autre au pouvoir et à la religion tiv.

 

* Migeod, Through British Cameroun, p 244.

 

 Hache de culte Jonkpa, Jukun. A. Rubin 1964

Descriptif de l'objet

Sceptre hache de prestige tiv, avec manche en fer agrémenté d’un travail de laiton fait à la méthode de la cire perdue.
La tête en forme de gros noyau, possède deux yeux en grain de café, un nez large pointu et proéminent, et deux grandes oreilles circulaires typiques sur ce genre de moulage.

Celles-ci sont sans décor par rapport au modèle déjà présenté où ont avait un décor en spirale sur toute la surface.
Peu-être ce modèle à-t-il été repris par l’ethnie Abakwariga (ou Abakpa) qui exécutèrent des haches de prestige semblable à celles des Tiv.

Le bas du corps est relativement semblable à la précédente et se termine par un évasement en oignon, seule la boucle terminale n’est pas axée comme l’autre.
La lame en tôle découpée, pliée et martelée présente une forme différente avec sa pointe en arrondie, elle traverse la tête et est repliée derrière.
Cette hache est plus petite mais elle est aussi lourde.

@ll@n