Verre 1

Fiche technique

  • Taille
    Largeur de tête : 30 cm. 
  • Hauteur :
    49 cm.
  • Poids : 
    1,958 grammes.
  • Matériaux : 
    Fer, Laiton.
  • Pays : 
    Nigéria.
  • Peuple :
    Verre.
  • Ethnies : 
    Verre.
  • Période estimée : 
    Années 1900-1930.
  • Autres informations :
    Vente Enchères Chinon 2014.
    Collection Mémoire-africaine.
  • Réf. littéraires : 
    Arts du Nigéria p 223.
    Aux racines des traditions.p 200/206.

Synopsis

Ethnie Verre et les bronzes

 

Les Verre habitent au sud de Yola, la capitale de l’état du Gongola au Nigéria.
L’État de Gongola est une ancienne division administrative du Nigéria.
Il a été créé le 3 février 1976 à partir des provinces d’Adamawa et de Sardauna, ainsi que de la division de Wukari de l’État de Benue-Plateau de l’époque.
Il a existé jusqu’au 27 août 1991, date à laquelle il a été divisé en deux États : Adamawa et Taraba.

Les Verre sont surtout connus pour leur petite mais vigoureuse industrie d’objets en laiton.
Les Verre prétendent que leur industrie était solidement implantée, bien avant la venue des Fulani, et qu’ils avaient alors accès à de grandes quantités de matières premières.
En 1966, le département des antiquités acquit au Nigéria une importante collection d’objets en laiton.
Il n’existe quasiment aucun article de la culture Verre que ce peuple n’ait reproduit en laiton selon le procédé de la cire perdue et ce, à des fins cérémonielles et rituelles, d’ où la nature d’une majeure partie de l’ornementation.

Descriptif de l'objet

Grande hache de cérémonie ou sceptre rituel de l’ethnie Verre, des forgerons bronziers (tibai)*.
Ce sceptre hache, contrairement aux modèles des Tiv, est entièrement en bronze-laiton, d’une seule pièce.
Le corps de ce sceptre est cylindrique avec une belle tête sphérique en partie creuse. 

Le manche est à définir en trois parties, la partie centrale cylindrique est lisse.
La partie basse, épaulée en diamètre légèrement plus important, bordée d’une tresse avec lignes superposées, est stoppée par une ligne de spirales, puis se termine par le même décor inversé sur un épaulement conique.

La partie haute est similaire, mais toute la partie cylindrique est décorée de lignes de spirales verticales s’arrêtant sur un cône de lignes superposées avec une tête céphalomorphe en  appui.
Cette tête sphérique a un facial avant, de forme concave bien dessinée avec deux paupières en arcs triangulaires et un nez en relief.

La bouche est ouverte, bien ronde, ourlée d’une bordure représentant les lèvres, traversée par une lame courbe en fer forgé sortant à l’arrière de la tête.  
Cette lame, classique d’une hache évasée, est ciselée de dessins géométriques formés par des lignes brisées et d’une bordure en épi près de l’arête de coupe.
La partie centrale dans la tête est plus épaisse en perdant de sa largeur pour sortir à l’arrière  en une pointe (plus longue que l’avant) en partie torsadée.

La tête présente à la sortie arrière un épaulement en cercle concentrique, deux oreilles sur les côtés, vierge de décoration.
Le haut de la tête présente une calotte crânienne pointée de petits creux et surmontée d’une crête pas très haute.
Cette crête est décorée à la base, sur la tête d’une rangée de spirales de chaque côté, ainsi qu’une ligne identique bordant le bord de la crête, ceci recto-verso.
A noter que la lame en fer n’est décorée que sur une seule face.

@ll@n

 

* Tibai : Bronzier opposé à tout mariage entre un des leurs et un membre d’une famille de non-bronziers, nommés « gazabi ».